Baby Dodds, John Bonham, Joey Jordisson et Buddy Rich, 4 batteurs qui ont marqué l’histoire de la musique

Écoute ta fac

Cette semaine, nous partons à la découverte de 4 batteurs qui ont marqué l’histoire de la musique. Une chronique écrite et réalisée par Noé Tellier, qui a été notre stagiaire cette semaine à Radio Campus que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui.

Transcription de la chronique :

Depuis les débuts de la musique, les batteurs ne jouaient pas un rôle majeur dans un ensemble musical, ils se contentaient de donner et de maintenir le tempo à vitesse régulière. Mais au fil du temps, ces derniers ont su se démarquer, inventant leurs propres styles de jeu, les rendant ainsi reconnaissables et devenant plus importants dans les groupes en pouvant maintenant s’adapter au style de musique joué.

Nous allons donc nous intéresser à Baby Dodds, John Bonham, Joey Jordisson et Buddy Rich, 4 batteurs qui ont marqués l’histoire musicale mondiale.

Baby dodds, de son vrai nom Warren Dodds, est né en 1898 en Floride. Son père et son oncle étaient de grands violonistes et sa sœur jouait de l’harmonica. Il est donc né entouré de musique.

En grandissant, Warren va développer un attrait envers les instruments a percussion. Sa famille n’étant pas très aisée, il n’avait pas les moyens de s’acheter d’instrument. Un jour il prit donc une boîte de conserve, la perça avec des clous et utilisa le bois de la chaise de sa mère pour se faire une paire de baguettes. Ce ne fut qu’après avoir économisé qu’il put acheter sa première batterie à ses 16 ans.

Plus tard, il intègre l’ensemble musical Fate Marable et y jouera en compagnie de la célèbre figure du jazz : Louis Armtrong.

Ses premiers enregistrements furent répertoriés dans les années 1920.

John Bonham dit Bonzo est né en 1948 dans l’ouest de l’Angleterre.

Bonzo était reconnu pour sa brutalité de jeu qui était à l’époque surprenante. Pendant une session d’enregistrement, il fut renvoyé par le propriétaire car il jouait trop fort. Il ajouta : « Il n’y a pas d’avenir pour un batteur aussi bruyant ». John prouvera le contraire en faisant disque d’or avec son groupe Led Zeppelin. Il envoya le disque au propriétaire avec la dédicace : « Merci pour le conseil sur la carrière ». Des médias tels que le magazine Rolling Stones le présentaient comme le meilleur batteur de tout les temps. Il fut également nommé par L’Encyclopaedia Britannica, une encyclopédie généraliste, comme le modèle parfait pour tous les batteurs de hard rock.

Joey Jordisson est né en 1975 aux États-Unis dans l’état de Washington.

Il était connu avec son groupe : « Slipknot » pour ses prestations surprenantes lors des concerts. Pendant la tournée de promotion de l’album iowa sorti en 2001, Joey faisait à chaque concert un solo où sa batterie s’élevait et pivotait pour continuer son solo totalement à la verticale ce qui rendait la performance très impressionnante.

Durant la fin de sa carrière, il fut atteint d’une maladie de la moelle épinière ce qui rendait difficile l’usage de ses jambes. Il fut exclu du groupe en 2013 à cause de sa maladie, le groupe pensant qu’il était sous l’emprise de stupéfiants. Le groupe continuera de vivre sans lui et se produira en 2015 au grand festival Rock on the range accompagné de groupes tels que Babymétal ou Likin Park. Joey décédera dans son sommeil en 2021. Sa mort laissera un vide dans l’histoire du métal et des groupes comme Metalica lui rendirent hommage, ainsi que son ancien groupe Slipknot qui postera une vidéo d’archive de sa carrière.

Buddy Rich est un Batteur Américain de Jazz né en 1917 a New York dans l’arrondissement de Brooklyn. Dès son enfance, Buddy a un sens inné du rythme que son père remarquera rapidement. À seulement 18 mois, ses parents le feront jouer dans leur pièce de vaudeville, une comédie basée sur le comique de répétition, où il y jouera de la batterie. Il fera son entrée à Broadway dans un spectacle de Raymond Hitchcock à seulement 4 ans. À l’age de 11 ans, Buddy Rich est le deuxième enfant le mieux payé ayant fait sensation auprès des médias par son jeune âge. Il commencera sa carrière dans le jazz en 1938 ou il entrera dans le Tommy Dorsey Orchestra et deviendra un jazzman réputé et très doué.

Il ira jusqu’à créer son propre groupe orchestral ou il jouera un arrangement du drame américain West Side Story devenu référence du batteur. Il mourra en 1987 d’une insuffisance cardiaque. Sa mort marqua les esprits et plusieurs hommages lui furent consacrés. En 2014, il fut même cité dans l’incontournable film de Damien Chazelle Whiplash, le personnage principal le qualifiant de maître.

Bibliographie / Sitographie :

Baby Dodds. (2021, septembre 17). Wikipédia, l’encyclopédie libre. Page consultée le 20:52, septembre 17, 2021 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Baby_Dodds&oldid=186410687.

John Bonham. (2021, décembre 3). Wikipédia, l’encyclopédie libre. Page consultée le 18:39, décembre 3, 2021 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=John_Bonham&oldid=188523669.

Joey Jordison. (2021, novembre 25). Wikipédia, l’encyclopédie libre. Page consultée le 19:30, novembre 25, 2021 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Joey_Jordison&oldid=188309380.

Buddy Rich. (2021, juillet 26). Wikipédia, l’encyclopédie libre. Page consultée le 23:11, juillet 26, 2021 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Buddy_Rich&oldid=184987552.

Rolling Stone. (2022). Retrieved 8 January 2022, from https://www.rollingstone.com/

Crédit musique (dans l’ordre d’apparition) :

Whiplash OST upswigin / OST overture

Baby dodds : Drum improvisations

Led Zeppelin : Black Dog

Slipknot : Duality

Buddy Rich : Bugle call rag

Le bonus :

Et voici en bonus un entretien audio réalisé avec Noé le dernier jour de son stage pour parler des coulisses de sa semaine passée à Radio Campus :